04 mai 2012

Le paradoxe Bayrou

Illustrant une fois de plus l'inconsistance d'un certain centrisme à la française, François Bayrou a donc choisi sans choisir. Sans doute sous le coup de l'énervement envers un système bipartisan qui l'a marginalisé pendant la campagne et encore sous l'amère déception de ne pas avoir été suffisamment suivi par l'électorat, le candidat du Modem avait déclaré, au sortir du premier tour, qu'il prendrait ses responsabilités. Mais contrairement à cette déclaration à chaud, il a finalement opté pour un... [Lire la suite]